Mr Flash – Blood, Sweat & Tears

Mr Flash – Blood, Sweat & Tears

Mr Flash - Blood, Sweat & Tears - Ed Banger Records

Quand on est le premier artiste signé sur un label comme Ed Bangers, on se doit de montrer l’exemple. Mr Flash est le cas typique du gars qui, comme DJ Mehdi, est parti du hip-hop pour converger vers des sons plus disco et électro. Le très rare Mr Flash a sorti 5 maxis depuis 2001, dont 3 chez Ed Bangers, raison de plus pour s’attarder sur cette sortie, Blood, Sweat & Tears, EP que l’on peut presque qualifier de mini-album avec ses six titres dont zéro remix.

Mr Flash se permet un quartier libre dans une rue où les lampadaires sont remplacés par des boules à facettes et la route par un tapis rouge. Domino Part A s’apparente d’abord au générique d’ouverture du nouveau film de princesse de chez Walt Disney. Une minute plus tard, cette ambiance féérique est vite rejointe par un gros beat lent et une mélodie discoïde… Domino Part B pédale légèrement plus vite et on tend progressivement vers une nu-disco cosmique au groove intelligent. On devait s’y attendre en lisant le titre, Mr Flash place une mélodie orientale sur Couscous qui, malgré quelques bonnes basses, reste à moitié indigeste. On repart sur de bons principes avec Flesh, à l’ambiance new-wave (que l’on trouve beaucoup chez Ed ces derniers temps) avant de renouer avec l’esprit Ed Banger des débuts avec une electro-tek agressive, seulement temporaire, puisqu’il continue de jouer avec le compteur de bpm, et c’est là tout l’intérêt du morceau. Sur Motorcycle Boy, le pot d’échappement balance du funk et du blues, le genre de truc qui aurait pu donner lieu à un featuring avec Gainsbourg, racontant dans les détails son dernier coït avec Marylou. Powerlight deviendra certainement un morceau référence des dernières tendances du label, en rejoignant Breakbot grâce à cette ballade électronique « very disco » au sens des Daft!

Tags

About author: Tweek

Tweek

Reviewer and music lover

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising