Marco Carola – Play It Loud

Marco Carola – Play It Loud

Marco Carola - Play It Loud - Minus

Il est parfois difficile d’écrire une chronique sachant qu’on s’attaque à deux grandes références de la musique électronique. D’une part, le label de Ritchie Hawtin, M_nus, précurseur de la vague minimal qui avait envahi tous les dancefloors voici quelque années, et d’autre part, la pointure Techno et du son énergique, Marco Carola. Certains auront envie de me sauter à la gorge, d’autres salueront probablement le fait de l’avoir écrit. Mais trêve de considération philosophique et attaquons au sujet réel de cette chronique, à savoir la sortie du nouvel album de Marco Carola, Play It Loud, sur M_nus en cette fin de mois de février. Voilà presque 10 ans que le DJ napolitain nous avait plus fait part d’un album. Ces derniers projets de cet acabit datent de 2001 avec Open System sur Zenit et de 2003 avec Question 10 sur ELP Medien & Verlags GmbH. Depuis, le producteur avait gratifié ses fans de quelques EP sur Plus 8 Records ou 2M (son propre label, sous-division de M_nus). Plus de quinze ans de carrière, plus d’une cinquantaine d’EP et autant de remix, encore dernièrement une excellente sortie annonciateur de l’album, Groove Catcher EP, contenant deux remixes du très talentueux Martin Buttrich. En quelques mots, une belle carrière et un EP qui plaçait les attentes assez hautes pour cet album… Et pourtant, voilà l’album catastrophe.

Plein d’espoirs, on presse le bouton « Play » et très vite, nous sentons le regret de l’avoir fait nous envahir. Nous plongeons dans le monde de l’ennui, de la musique linéaire ronronnante comme un tracteur fou ne s’arrêtant qu’à la fin de son réservoir, nonante minutes représentant à la perfection la notion de néant créatif. Il a réussi à reproduire en un seul album tous les défauts du label M_nus, une certaine répétition de la production, un minimalisme créatif et une certaine pauvreté mélodique. On est en droit de se demander s’il n’a pas réussi à produire l’ensemble de ces titres en autant de temps qu’il faut pour l’écouter tellement l’ensemble s’avère totalement répétitif, sans âme et linéaire. De la première à la dernière note, nous avons l’impression d’écouter un seul et même track.

La production s’avère bien finie et propre. Il est difficile d’y retrouver le moindre défaut, fort heureusement au vu des deux intervenants mais malheureusement, ceci ne suffit pas à sauver l’album et encore moins à en faire quelque chose d’écoutable en y prenant du plaisir. En dehors d’une constance tout au long de l’album et d’un néant créatif, nous frôlons la prise de risque zéro. Il prend un groove efficace et une rythmique éprouvée et nous tombons dans un canevas totalement prévisible que nous retrouvons à la chaîne dans un trop grand nombre de productions pour le moment. Bien que nous soyons dans une période où de nombreux DJ (ou labels) de la première génération reviennent sur le devant de la scène, il n’est jamais bon de vouloir sauter dans « le son du moment » sans aucun recul et sans aucune créativité, au risque de perdre en crédibilité et de rater totalement son retour et d’égarer quelques fans fidèles au passage. Le titre Groove Catcher qui avait une réelle couleur dans un EP, où la grande force résidait dans les deux remix de Martin Buttrich, perd toute sa saveur jusqu’à en devenir insipide au sein de cet album. Marco Carola a été jusqu’à oser appeler un de ses titres Suspense mais la seule tension réside de savoir quand finira le calvaire de l’écoute et mauvaise nouvelle, ce n’est que la moitié de l’album.

Le DJ napolitain nous livre un album où rien n’est à sauver et que vous pouvez vous permettre de l’oublier aussi vite que vous en aviez entendu parler. Au mieux certains ayant acquis le CD pourrez s’en servir comme « cale table », au pire certains DJ piocheront dedans pour faire des morceaux de transition en boucle infinie le temps d’aller faire un tour, même si la fonction « Loop » sera optionnelle tant l’album boucle de lui-même.

Tags

About author: Sultan El Turrah

Sultan El Turrah

Founder and owner of TheClubbing.com / Document electronic music since 1999.

Navigation

You may also like...

Advertising

Advertising